Assurance auto / moto : souscription, modification, résiliation

La souscription d’une assurance est indispensable pour toute auto et moto ayant une vitesse supérieure à 6 km/h. Mais avant tout engagement, le choix du prestataire est prépondérant afin de profiter au maximum de ses services et d’être bien couvert en cas de sinistre. Mais que faire pour souscrire, modifier ou résilier un contrat ?

Comment souscrire un contrat ?

Avant toute chose, pensez d’abord à faire des comparaisons de prix pour obtenir la meilleure offre. Sollicitez quelques devis pour vous donner une idée sur le tarif moyen. Des informations personnelles et concernant la voiture seront demandées pour compléter le devis. En ligne, les offres ne manquent pas !

Ainsi, après avoir choisi un organisme, l’assureur doit exposer l’étendue de la couverture, les conditions d’accès et les formalités nécessaires en cas de sinistre. Après l’accord des deux parties, une attestation d’assurance est délivrée. En tout cas, la souscription est facile, peu importe le prestataire et la photocopie des papiers de la voiture sera exigée.

En cas de modification, quelles sont les démarches à faire ?

Que ce soit l’initiative de l’assuré ou de l’organisme, un changement requiert un avenant au contrat. Et le courrier doit être fait par lettre recommandée pour prouver le respect du délai. En cas de nouvelles conditions, l’assuré peut décliner. Dans le cas où c’est l’assuré qui demande une modification, le prestataire peut lui aussi refuser, mais sa réponse doit se faire dans un délai de 10 jours, suivant la lettre. Le souscripteur quant à lui va disposer de 30 jours pour l’accepter ou non.

En tout cas, la modification d’un contrat est possible, si le souscripteur :

  • rencontre un changement important dans sa vie (personnel ou professionnel)
  • constate une diminution (le délai sera de 3 mois) ou aggravation des risques (la demande doit être faite au plus tard 15 jours après)

Et qu’en est-il de la résiliation ?

La résiliation normale de l’assurance se fait à l’échéance. En effet, le contrat est conclu pour 1 an renouvelable. Pour le résilier, la lettre doit donc parvenir à l’assureur au moins deux mois avant le terme. D’ailleurs, l’assureur est tenu d’informer son client de la date limite chaque année. À défaut, ce dernier peut rompre le contrat dans un délai de 15 jours précédant l’échéance.

En cas de changement professionnel ou personnel (déménagement, changement de travail, retraite…), suite à une révision de tarif ou à un vol, il peut aussi demander une annulation du contrat.